Publié par Hattaby

images-copie-2.jpgLe Premier ministre Emmanuel Nadingar a pris hier un arrêté créant le Comité d’organisation de la  « 22ème Journée de la liberté et de la démocratie ».  Il s’agit en fait de l’organisation de la journée annuelle célébrant l’arrivée d’Idriss Déby au pouvoir.

 

Cette année, la fête du 1er décembre sera célébrée à Biltine, dans le Wadi-Fira. C’est le ministre de la Justice,  Dr Abdoulaye Fadoul Sabre, qui est chargé d’organiser les festivités.

 

Idriss Déby a accédé à la tête de l’Etat le 1er décembre 1990. Par suite, il s’est fait « élire » successivement en 1996, 2001, 2006 et 2011 après avoir modifié la Constitution, notamment en ses dispositions limitant le nombre de mandats.

 

Le chef de l’Etat ne respecte nullement la volonté populaire.

 

Il est par conséquent indécent de parler de « liberté  et démocratie » dans un pays qui n’a plus connu d’alternance politique depuis 22 ans.

 

Le 1er décembre consacre en réalité le règne de l’arbitraire, de la corruption et de la régression des valeurs morales au Tchad. 

Commenter cet article

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog